La Meuse et Nous

Les crues de la Meuse et la barge

 

La Meuse et son canal occupent une grande place du territoire de Champneuville mais c’est au moment des crues que le fleuve nous rappelle combien il peut nous surprendre.

Lorsque le pont n’existait pas encore il fallait utiliser une barge, reliant les deux rives, manœuvrée par un passeur. On connaît le plan de ce bateau à fond plat grâce à un document d’archive datant de 1910 :

Cette année là, au mois de février, les crues de la Meuse furent particulièrement spectaculaires. A Champneuville, outre l’eau qui envahit les prés selon son habitude, c’est la barge qui disparut, envoyée par le fond… Le maire eut alors l’idée de faire appel au 6e Bataillon du Génie cantonné à Verdun. La Revue du Génie Militaire (t. XXXX, 1910, Paris, Berger-Levrault) raconte en détails la remise en état de la barge.

« Le détachement, qui partira après la soupe du matin, emportera les vivres nécessaires aux repas du soir et du lendemain matin. […] Il cantonnera à Champneuville et aura droit aux indemnités réglementaires. » Vient ensuite le projet proprement dit : « L’école de Ponts du bataillon est installée sur la Meuse, en aval de Verdun, à proximité de Montgrignon qui franchit à la fois la Meuse et le canal latéral. Le transbordement des bateaux et du matériel de la Meuse sur le canal constitue une opération relativement facile à laquelle sont exercés les sapeurs du bataillon. »

Et le 2 avril 1910 l’opération est réalisée : d’abord le transport par bateaux du matériel sur le canal jusqu’à l’écluse de Champ puis l’acheminement par les chemins jusqu’à la Meuse à l’endroit où gît la barge.

Le lieutenant Mauboussin qui supervisa l’opération mentionne en passant que la commune n’eut que 150 fr à débourser alors que « un entrepreneur aurait demandé la somme forfaitaire de 1000 fr pour l’exécution du travail… »

Voici un témoignage de ce très ancien passage en 1836 :

 

 

Février 2016 - D.L. Juin 2016 – D.L.

Le Gué des pierres

Il n’y a pas si longtemps, la Meuse ne pouvait être traversée que par bateau ou par un très ancien gué : le ″Gué des pierres″.Son emplacement ne figure plus sur le cadastre le plus récent, cependant ni les baigneurs du dimanche ni les agriculteurs de Champneuville n’ont oublié le lieu.

 

Le pont

Il y eut bien un projet de pont dès 1912 mais l’armée mit fin à cet espoir en 1915 en s’opposant fermement à sa construction (Registre des délibérations du Conseil Municipal).

Le pont fut finalement construit dans les années 1936-1938 mais fut détruit peu après pendant la Seconde Guerre…

 

Le pont actuel, pont installé ″provisoirement″ après la Seconde Guerre, n’a jamais été remplacé…

 Juin 2016 D.L.

Pont démonté de Verdun  et remonté à Champneuville au-dessus du fleuve Meuse  après la 2eme guerre mondiale , toujours en service en 2019