Accueil

Prix de l’innovation urbaine : le nouveau défi du jardin théâtre

17/04/2019
Prix de l’innovation urbaine : le nouveau défi du jardin théâtre

La journée d’entretien et de nettoyage des espaces jeux, pose des nichoirs a été l’occasion de revisiter cet espace particulier qu’est le jardin théâtre.

Filles et garçon étaient présents pour le nettoyage de printemps au pied des jeux.

« Nous avons utilisé le broyat de sapins de Noël afin d’éviter la prolifération des mauvaises herbes », indique le maire, Daniel Lefort.

Des cabanes construites déconstruites, reconstruites

Au-delà des différents jeux, toute une série d’habitats sont présents. Nichoirs et hôtel à insectes voisinent avec des cabanes construites, déconstruites au fil des générations et du passage des jeunes.

Quentin est de la première génération. « On a lancé le mouvement, et puis les filles ont voulu leur propre cabane », sourit-il.

Situé derrière la mairie, le jardin théâtre était un espace en friche.

Alain, habitant du village, se souvient : « À certains endroits, on ne voyait pas les arbres. Mais rien n’est sorti, ni a été brûlé. Le bois a été réutilisé, comme la mise en place d’un mur végétal. »

Des nichoirs pour les mésanges et les loirs aussi

François, agriculteur engagé, en haut de son échelle, installe les nichoirs.

« Une fois les mésanges parties, ce sont les loirs qui viennent s’y nicher. Alors on attend le printemps pour les nettoyer », souligne-t-il.

Loïc, du CPIE de Bonzée, doit réaliser des prises de son et d’images pour son film sur la nature, à transmettre à Ulule, plateforme de financement participatif.

Une vidéo pour le dossier du Prix de l’innovation urbaine

Il en profite pour composer une vidéo, pièce nécessaire au dossier, à transmettre dans le cadre du Prix de l’innovation urbaine organisé par Le Monde Cities qui récompense des solutions innovantes, concrètes, en cours de réalisation, se distinguant par leur originalité, leur efficacité et leur impact sur un espace urbain.

Puis passage à l’église pour la réinstallation du nichoir à chouette. « Espérons que les chouettes se souviennent de l’endroit », sourit Loïc.