Accueil

La création d’une centrale villageoise en vue

17/04/2019
La création d’une centrale villageoise en vue

À l’initiative du maire Daniel Lefort, une quinzaine de personnes ont participé à une réunion d’information sur les énergies renouvelables.

« La gouvernance est primordiale »

Sylvain Balland, chargé de mission de l’association Lorraine Énergies renouvelables (LER), leur a présenté son association et a évoqué plusieurs projets, dont un projet citoyen de création d’une centrale villageoise sous forme de société (SAS ou SCIC) où les sociétaires sont les habitants, collectivités, entreprises, avec une gouvernance forte qui inter-agit avec l’écosystème. Un sociétaire égale une voix, peu importe l’apport initial.

« La gouvernance est primordiale pour moi, elle permet de fédérer et d’avoir la mainmise sur la gestion », soutient Daniel Lefort.

La volonté des participants est de pouvoir gérer en circuit court une ressource locale, avec une priorité : l’autoconsommation.

« On est avancé, démarrons ! »

Le concept d’une centrale villageoise photovoltaïque correspondrait aux attentes.

« On est avancé, démarrons, les autres suivront », lance Daniel Lefort.

« Une mairie, ce n’est pas suffisant », tempère Sylvain Balland. En effet, le concept de centrale villageoise s’inscrit dans une approche territoriale, afin de mettre les projets de production au service du développement des territoires et de leurs acteurs, ce qui nécessite un débat avec les collectivités et les entreprises locales.

En plus, pour avancer, il faudra répertorier les habitants qui ont une toiture bien exposée mais qui n’ont pas les moyens ou l’envie de se lancer, et ceux qui ont une mauvaise exposition mais veulent agir. Et cela est valable pour les entreprises et bâtiments communaux. Des baux de location de toitures pourront être établis.

L’association Lorraine Énergies renouvelables

Créée en 2005, LER a pour objet de sensibiliser, informer, éduquer tous publics autour des énergies renouvelables et des économies d’énergie.