Accueil

Un voyage pédagogique à La Réunion en souvenir du soldat Cady

23/11/2018
Un voyage pédagogique à La Réunion en souvenir du soldat Cady

C’est un bel endroit, la côte du Talou à Champneuville. Au loin, on y voit l’Ossuaire, la cote 304 et le Mort-Homme. On oublierait presque qu’il y a cent ans, ici, c’était l’enfer.

Le 20 août 1917 au petit matin notamment. À 4 h 40, la compagnie du 1er  Zouaves à laquelle appartient Joseph Cady est avec le 103e RI. En renfort. On attend le déclenchement de la grande offensive.

« Ce dont je suis sûr, c’est qu’un aviateur de l’escadrille C13 explique qu’à 6 h 30 la troupe est arrivée à Champ », confie Cédric Schwindt, enseignant et généalogiste. Le soldat Joseph Cady est mort « sur le flanc Sud » entre 4 h 40 et 6 h 30. L’endroit exact est incertain sur le chemin du village de Champ.

Autour de lui se trouvent Rémy Maillard, enseignant à l’école de Charny-sur-Meuse, et douze anciens élèves aujourd’hui scolarisés au collège de Thierville. Il y a également le drapeau des anciens du Talou et du Bois des Caures.

Pour comprendre pourquoi toutes ces personnes sont présentes à cet endroit, il faut revenir à l’année 2010. Un agriculteur retrouve une plaque d’identité d’un soldat en labourant. Il la conserve dans une petite boîte avec d’autres. Elle y reste plusieurs années jusqu’à ce que, avec son ami Cédric Schwindt, la conversation roule sur les plaques qu’il a retrouvées. Tout s’enchaîne. Avec Rémy Maillard, il lance une classe de CM1 sur la piste des Poilus à qui appartenaient ces plaques. Joseph Cady est l’un d’eux.

« Le voyage qu’il ne fera jamais »

La classe obtient même le deuxième prix du civisme et de la mémoire nationale de la Fédération André-Maginot. La belle histoire ne fait que commencer. Lancés sur la piste de Joseph Cady, les élèves rencontrent des membres de sa famille qui adhèrent au projet. Il retrace alors toute la vie de ce jeune homme, né en 1896 à Trois-Bassins, village de La Réunion, et qui va mourir en Meuse à 21 ans.

Tout récemment, les collégiens étaient réunis pour ramasser de la terre, là où Joseph Cady est mort. « Nous allons préparer cette terre. Elle sera desséchée et placée dans un socle transparent avec la plaque », poursuit Cédric Schwindt.

L’ensemble ira rejoindre l’île de l’océan Indien. Un voyage qu’effectueront les collégiens, les enseignants et des parents accompagnateurs.

Mais avant, la terre prélevée ainsi que la plaque ont été apportées sur la tombe de Joseph Cady au cimetière militaire de Glorieux où il repose depuis un siècle. Le point de départ du voyage de retour. « Le voyage qu’il ne fera jamais », commentent les enseignants. Beaucoup d’émotion se dégage de cette première étape.


Les élèves, les familles et les enseignants ont remué ciel et terre pour financer ce voyage à La Réunion du 9 au 18 avril 2019 à 9 500 kilomètres de la Meuse. Ils ont sonné à toutes les portes, participé à des ventes, des brocantes… Ils ont même créé une association « Mémoire de Meuse et d’ailleurs » où les dons sont déductibles fiscalement.

Ce voyage est soutenu par l’inspectrice primaire et la direction académique des services de l’Education nationale de la Meuse.

Une page sur le site de financement participatif Ulule a aussi été activée et un appel aux dons a été lancé.

Car le voyage a essentiellement, un but pédagogique. On ne saurait faire mieux. La stèle que les enfants ont constituée sera déposée dans la commune de Trois-Bassins. Celle-ci réinaugurera son monument aux morts à cette occasion, lors d’une cérémonie officielle.

À La Réunion, les collégiens iront aussi « à la rencontre d’une école primaire et d’un collège » et d’enfants du même âge. Un échange de culture, d’histoires, de traditions. C’est aussi une ouverture au civisme, une découverte de la faune, de la flore, de la géographie…

Faire un don

Les élèves vont aussi se lancer sur la piste de Joseph Cady sur l’île : découvrir le milieu dans lequel il vivait avant de se rendre en métropole, retrouver la rue où il résidait… Et puis, juste retour des choses, les élèves prendront de la terre de son quartier et iront, à leur retour, la déposer sur sa tombe.

Alors les douze élèves du collège de Thierville ont besoin de vous pour concrétiser leur projet.

Sur le site Ulule, à peine un quart de la somme de 3500 € qui leur manque est acquis. Il reste encore un petit effort à faire.

Pour cela il suffit de se rendre sur la page consacrée sur le site Ulule, à cette adresse  https ://fr.ulule.com/le-poilu-joseph-cady-rentre-a-la-reunion et de faire un don.